Comment choisir son carrelage intérieur ? (Et faire le bon choix)

Par: Laura Montgomery

Sommaire:

Il est naturel de se demander comment choisir son carrelage intérieur !

Lors de la construction ou de la rénovation de votre maison, le choix du revêtement de sol est crucial.

Si vous décidez d’installer du carrelage, vous aurez de nombreuses options à votre disposition, que ce soit en termes de formes, de couleurs, de motifs, de matériaux ou d’aspects techniques.

Dans cet article, nous vous présentons tout ce que vous devez savoir avant de sélectionner le carrelage pour votre habitation.

Le matériau à utiliser

Avant toute chose, sélectionner un carrelage implique de sélectionner le matériau utilisé pour sa fabrication. Chaque matériau possède ses propres caractéristiques techniques et esthétiques.

La poterie est un art millénaire qui consiste à créer des objets en argile cuite. Cette technique s’utilise depuis des siècles pour fabriquer des ustensiles, des décorations et même des œuvres d’art. La céramique est un matériau résistant et polyvalent, qui peut se travailler de différentes manières pour obtenir des formes variées.

C’est un savoir-faire qui a été transmis de génération en génération et qui continue de s’employer dans de nombreuses cultures à travers le monde. Les techniques de fabrication ont évolué au fil du temps, mais l’utilisation de l’argile et du feu reste la base de la céramique.

Les possibilités de fabrication de carrelage en céramique sont diverses, notamment avec du grès cérame pleine masse, du grès cérame émaillé, de la faïence ou de la mosaïque.

Ce type de carrelage est particulièrement facile à entretenir car la plupart de ces matériaux peuvent être nettoyés à l’eau et sont résistants à l’humidité.

Découvrez  Fournisseur energie rouen : Que tu aimes l’électricité ?

Grès cérame

Le grès cérame pleine masse s’utilise largement car il convient à toutes les pièces. En effet, il est solide, résistant et étanche, ce qui en fait le choix idéal pour les salles de bains et les cuisines. En revanche, le grès cérame émaillé est plus fragile et sensible à l’humidité, il est donc recommandé de l’utiliser dans les pièces où il y a peu d’humidité et de risque de chutes d’objets.

La faïence, quant à elle, est assez délicate et ne s’emploie généralement que pour les murs.

La poterie en argile

Ces types de revêtements sont fabriqués à partir d’argile cuite, de carreaux de ciment ou de tomettes traditionnelles.

Ils sont respectueux de l’environnement car ils se composent de matériaux naturels et durables, et ils sont très résistants.

En ce qui concerne leur entretien, ils ne requièrent pas de soins particuliers, à l’exception des carreaux en terre cuite qui peuvent s’user avec le temps et nécessitent donc un entretien régulier.

Les roches naturelles

Les roches naturelles sont des éléments minéraux qui se forment naturellement dans la croûte terrestre. Elles se composent d’un mélange de minéraux et présentent une texture et une couleur uniques en fonction de leur composition et de leur processus de formation.

Ces pierres naturelles s’emploient pour la construction depuis des milliers d’années en raison de leur résistance et de leur durabilité.

On les apprécie également pour leur beauté et leur variété, qui en font des matériaux prisés dans l’architecture et la décoration intérieure.

Découvrez  Déménageur : Pourquoi déménager est très important ?

En raison de leur origine naturelle, chaque pierre est unique et apporte une touche d’authenticité à tout projet dans lequel elle est utilisée.

Autres matériaux

Les matériaux nobles tels que le granit, le marbre et l’ardoise sont très prisés pour la création de carrelages. Bien que souvent coûteux, ils ont l’avantage d’être extrêmement résistants et de supporter l’humidité, à l’exception de certaines pierres poreuses comme la pierre blanche. Les carrelages en pierre naturelle peuvent s’employer dans toutes les pièces, même dans les zones à forte fréquentation.

La dureté au toucher, le prix élevé et la complexité de son installation en intérieur ou à l’étage en raison de son poids peuvent être des facteurs dissuasifs pour l’utilisation de la pierre naturelle.

Les critères de solidité

  • Des standards sont disponibles pour informer sur la qualité et la solidité du revêtement en carreaux
  • La norme PEI concerne la résistance à l’abrasion des carreaux émaillés. Les carreaux de classe PEI II sont peu résistants au passage, mais conviennent aux salles de bain, tandis que ceux de classe PEI IV peuvent supporter un passage fréquent
  • L’échelle de MOHS évalue la capacité des carreaux à résister aux rayures. Elle hiérarchise les carrelages sur une échelle de 1 à 10, le niveau 1 représentant la résistance la plus faible
  • Le système de classification UPEC est une norme française qui évalue la capacité de résistance contre le poinçonnement, les chutes d’objets, l’usure, l’eau et les produits chimiques. Cette échelle va de 1 à 4, 4 étant l’indice attribué aux carrelages présentant la plus grande résistance
  • Le système de classification A/B/C détermine le niveau de dangerosité de glissements sur les surfaces en carrelage. A indique un niveau d’adhérence moyen, B indique un niveau d’adhérence élevé et C indique un niveau d’adhérence fort.
Découvrez  Energie Toulon : qu’est-ce que le gaz propre ?

La dimension et la configuration du carreau en céramique

C’est crucial de sélectionner des carreaux de carrelage adaptés à la pièce dans laquelle ils s’installeront.

Pour les salles de bain, optez pour des carreaux de petite taille afin d’augmenter l’adhérence grâce à un plus grand nombre de joints.

Les carreaux de taille importante sont plus avantageux et esthétiques pour les pièces spacieuses telles que le séjour. En outre, ils sont plus faciles à entretenir. Les carreaux de 60 X 60 ou 80 X 80 sont très tendance en ce moment.

Il est possible de choisir entre différentes formes selon vos préférences et vos goûts.

Vous pourrez opter pour des carreaux rectangulaires ou carrés, mais également pour des carreaux octogonaux qui, bien qu’agréables visuellement, peuvent représenter un défi supplémentaire lors de leur installation.

Couleur du carrelage

N’oubliez pas de bien choisir la couleur du carrelage. Afin d’éviter toute erreur ou regret futur, il est préférable de privilégier des teintes sobres et intemporelles. Remplacer du carrelage est une tâche difficile et coûteuse, donc si vous optez pour des couleurs pastel ou très vives en vogue, vous pourriez le regretter dans un an ou deux.

Vous pouvez opter en toute confiance pour des teintes élégantes et intemporelles telles que le blanc cassé, le taupe, le gris ou même le noir.

Les couleurs claires ont l’avantage d’amplifier la luminosité de votre domicile et de donner l’impression d’un espace plus spacieux. D’un autre côté, les couleurs sombres apportent du relief et du volume à votre intérieur, tout en créant une ambiance plus douce et feutrée.